TU AIMES ?

Foodlab, Travel & Lifestyle

La Grande Maison : le déjeuner au zenith

Voici ici souvenir heureux d’un déjeuner en bonne compagnie avec Anne et Audrey, souvenir qui ne s’estompe pas; un passage par le quartier cossu la rue Labottière, une invitation à la Grande Maison, restaurant doublement étoilé au guide Michelin.
La brigade du restaurant est dirigée par le talentueux Jean-Denis Le Bras, fidèle mélodiste de Pierre Gagnaire.
On parle ici de haute cuisine qui donne autant à contempler qu’à déguster, une cuisine précise et attentive aux produits, à la quintessence des textures et des saveurs.

Les papilles s’agitent dès les prémices du repas avec l’arrivée d’une multitude de mises en bouche, prélude au rayonnement de l’entrée et des plats à venir.

La délicate entrée arrive : des cubes de foie gras d’oie de Périgueux, gelée de Sauternes, salsifis caramélisés, tranche de brioche dorée et copeaux de truffe.
Un premier vin s’offre à nous, en parfaite adéquation avec les plats : le Domaine de Chevalier 2012, Pessac Léognan blanc, un vin parfait à boire avec des notes d’agrumes, de fleurs d’acacia avec des notes minérales mentholées et fumées qui s’expriment délicatement. Ce vin a été sélectionné par la maison Duclot pour l’opération Carte Sur Table, de grands vins de Bordeaux à prix caviste jusqu’au 15 Avril 2018, opération savoureuse pour upgrader votre repas et tester des accords incroyables.

Pour réveiller les dernières torpeurs d’un repas où chacun fait connaissance, se faufile une merveilleuse pascaline de Saint Jacques, corolle de haddock, nage d’huitres La Perle, crosnes et poireaux. Autant dire que l’humeur autour de la table est exquise.

Les réjouissances se poursuivent avec une noisette de selle de chevreuil, purée moutardée de panais, navets boule d’or au centre; à part à gauche un civet de jeune sanglier, airelles et confiture de chou rouge et à part à droite une surprenante choucroute chantilly et morteau. L’ensemble est mis en valeur par les notes de fruits noirs d’une belle bouteille de Château Pichon Longueville Comtesse de Lalande 2009, Pauillac rouge aussi présente dans l’opération Carte sur table.

Le service est au diapason, avenant et délicat.
Puis arrive le Grand dessert, la signature Pierre Gagnaire, un pléiade de desserts à l’esthétique parfaite, se dégustant en trois ou quatre bouchées pour se laisser aller à un flot de sensations fort plaisantes.

Ce déjeuner avec sa juxtaposition parfaite des saveurs est un bonus dans une existence, un plaisir qui ne se refuse pas, une incrémentation de la culture gourmande.

That’s it baby!

Pour plus d’informations :
Carte sur Table
La Grande Maison, Bordeaux

202
Photo By: Tu aimes?

Leave A Comment

Your email address will not be published.