TU AIMES ?

Foodlab, Travel & Lifestyle
La Grande Maison Bordeaux
La Grande Maison
La Grande Maison - Salon Bibliothèque Léon Duguit

La bien nommée Grande Maison de Bordeaux

Au commencement, il y a un défi d’excellence partagé entre deux hommes : l’homme aux quarante châteaux, Mr Bernard Magrez et l’homme aux 26 étoiles, Mr Joël Robuchon.
Au commencement, il y a une idée : créer un nouveau lieu de sidération dans la capitale mondiale du vin – La Grande Maison.

Face à l’Institut Culturel Bernard Magrez, ils organisent alors le renouveau de l’hôtel Labottière, en un hôtel de six chambres et un restaurant. L’aura très Napoléon III (ode à la classification des Grands Crus classés de 1855) est joliment secouée par des oeuvres d’art contemporains (JonOne, …). Bonne sève ne saurait mentir : en moins de dix mois, le restaurant acquiert deux étoiles au Guide Michelin quand l’Hôtel arbore la note maximale du luxe.

En préambule, durant quelques mois, économisez, économisez vraiment. Puis alors, laissez vous interpeller par le regard enjoué du portier du 10 rue Labottière. Montez les quelques marches du perron, observez le spectaculaire escalier qui monte aux chambres. Arrivez tôt à 19h, pour profiter du salon qui sera l’écrin de votre repas. Installez vous. L’expression arts de la table prend tout son sens : verres et carafe Baccarat jouxtant les assiettes de présentation frondeuses du créateur Erik Ifergan, sans antinomie aucune.

Passionnez vous pour des menus hors normes. Le menu dégustation compte un série de quatre services de trois hors d’oeuvres suivi du plat puis d’assiettes de desserts personnalisés. D’humeur non rabelaisienne, la carte offre des choix non moins séduisants. Perdez vous dans la carte des vins qui compte 259 références dont 172 grands crus. La bande son d’un repas mémorable se joue.

L’empreinte de Joël Robuchon est bien là, son fidèle parmi les fidèles Tomonori Danzaki, aux fourneaux. Il y a certes ses plats signatures, mais pas que. S’y ajoute un nouvel abécédaire bordelais avec des plats typiques exaltant les produits du Sud Ouest et un menu végétarien sans gluten. Ouvrez l’oeil, l’art de la découpe en salle par le Maître d’hôtel se joue à vos côtés.

Ce monde à part, s’ouvre alors sur une coupe de champagne brut et d’une mise en bouche au quinoa croquant suivie d’un œuf tourteau et caviar. Suivent les entrées sublimement carrossées : avec un saumon d’écosse confit, aiguillette, raviole maraichère, fleurette au wasabi et des Saint Jacques avec une émulsion de kumquats et poireaux au caviar. La partition est un sans faute, l’ambiance est très agréablement détendue. Les circonvolutions s’enchaînent dans un espace temps qui n’a plus rien à voir avec la réalité. Les plats arrivent, faisant gagner en puissance le repas et gravant de nouvelles saveurs sur les papilles, entre autres nuances de satisfaction avec un Saint-Pierre au shiso en tempura, servi avec un risotto à l’encre de seiche et des spaghetti “Homard” avec une attendrissante émulsion de coraline épicée.

Arrivent les desserts, le Mango-mango, mousse à la mangue, gelée aux bulles de champagne rosé d’une part et d’autre part, une sphère de sucre soufflé à la mandarine, mousse de lait à la vanille de Tahiti.

Le propos est splendide, juste, brillant. Une douce pesanteur rassure les corps.

S’il fallait émettre une critique, l’accord mets vins aurait pu être plus déluré au vue de la carte des vins. Ormis un vin espagnol, il était normal quand on l’aurait attendu étourdissant.

Après une courte flânerie digestive dans le jardin, se pose une nouvelle question : quand sera-t-il possible d’émouvoir davantage votre palais, avec pour corollaire : s’en remettre, se refaire et y retourner.

That’s it, baby.

La Grande Maison
10 Rue Labottière
33 000 Bordeaux

Tel : 05 35 38 16 16

118
Photo By: Tu aimes?
2 Discussions on
“La bien nommée Grande Maison de Bordeaux”

Leave A Comment

Your email address will not be published.